Ecopop: Le 30 Novembre les Suisses aux urnes

shutterstock_84813442

Le 30 novembre prochain, les Suisses sont appelés à se prononcer sur un texte qui propose de réduire la croissance de la population en Suisse. Le texte d’Ecologie et population (Ecopop) propose que l’immigration nette n’excède pas 0.2% de la population sur une moyenne de trois ans. Ecopop veut également qu’au moins 10% de l’aide au développement de la Confédération soit consacrée pour favoriser la planification familiale volontaire. L’initiative a enregistré environ 119’000 signatures en moins de 18 mois, soit largement plus que le nombre requis pour obtenir un vote à l’échelle nationale sur proposition d’amendement constitutionnel.

La planification familiale est un droit

Prônant une réduction de l’empreinte écologique globale de l’humanité, Ecopop affirme que la planification familiale volontaire est un droit fondamental de l’homme proclamé en 1968 par les Nations Unies. Ils assurent également que 222 millions de femmes n’ont ni accès à des dispositifs de contrôle des naissances ni à l’information sur la planification familiale.

Vieillissement et stabilité économique

EconomieSuisse, organisation qui regroupe les grandes entreprises suisses, a averti qu’une limite de 16’000 immigrants par année aurait pour conséquence d’étrangler le développement économique de la Suisse. Rudolf Minsch, chef économiste, relève le fait que le pays a besoin de main-d’œuvre étrangère qualifiée afin de contrebalancer les effets d’une population vieillissante.

Limiter la croissance

Le groupe Ecopop a été fondé au début des années 1970 par un groupe de militants soutenu par des scientifiques afin de sensibiliser le public sur l’impact de la croissance démographique sur la biosphère. Inspiré à l’époque par un rapport du Club de Rome, un groupe international de réflexion, le groupe de pression suisse a mené des campagnes à la fois contre le gouvernement qui envisageait d’élargir les quotas d’immigration mais également contre les propositions de l’Action nationale – un parti d’extrême-droite qui luttait contre l’immigration durant les années 80. Ecopop assure ainsi rejeter toute proposition xénophobe affirmant de ce fait que son objectif est de stabiliser le nombre de résidents en Suisse. Avec un peu moins 8.2 millions d’habitant, la Suisse compte aujourd’hui parmi les pays les plus densément peuplés, selon Ecopop. Le groupe craint que la population suisse franchisse le seuil des 10 millions d’habitants d’ici à 2025 ; ce chiffre pourrait en réalité passer à 13.8 millions en 2050 si rien n’est fait pour inverser cette tendance. La qualité de vie se verrait ainsi réduite, contrairement à l’empreinte écologique de la Suisse.

L’Office Fédéral de la Statistique fournit ici un tableau représentant la croissance de la population depuis le début de 20e siècle ainsi que deux scénarios pour l’avenir. Ecopop coopère avec des organisations similaires dans plus de 10 pays qui militent également pour une politique d’immigration restrictive au nom de l’écologie.

Read More:

http://bit.ly/10ABavl

http://bit.ly/1vGxuUl